Quels sont les risques et les séquelles post-opératoires encourus les plus connus ?

 

- la parésie faciale 

- le syndorme de Frey

- une cicatrice visible

- une dépression cutanée au niveau de la zone opérée. 

Il existe des techniques qui permettent de fortement diminuer ces risques. Par exemple la cicatrice type lifting la rend le plus souvent imperceptible. Le lambeau de SMAS diminue l'incidence du syndrome de Frey de 30% à 4%. De plus, il est facilement traitable par injection de toxine botulique (Botox). La dépression cutanée n'est plus visible après lambeau de SMAS. Les parotidectomies partielles, lorsqu'elles sont indiquées, font qu'il n'y a souvent aucune parésie postopératoire. Si une parésie survient, elle en dure que quelques semaines sauf si une dissection totale est nécessaire mais c'est rare. Enfin, si une section du nerf facial est nécessaire, ce qui est exceptionnel, une microchirurgie avec éventuelle greffe est immédiatement réalisée.